Contact et renseignements : (33) 336-1440-556
fessier Augmentation par prothèse

La pose d‘implants en silicone permet d’augmenter le volume et le galbe postérieur des fesses.

La demande de pose d’implants fessiers existe depuis de nombreuses années en Amérique du Sud et devient de plus en plus fréquente en France. L’évolution des techniques de pose permet d’obtenir des résultats fiables et reproductibles. Quel que soit le contexte culturel, le point commun est la souhait de fesses plus projetées lorsque celles-ci sont trop plates.

L’indication peut être reconstructrice : après un traumatisme, après une chirurgie ancienne ou lors d’une malformation. Néanmoins, l’indication est le plus souvent purement esthétique.

Il existe différentes options permettant l’augmentation des fesses, chacune présentant des avantages et des inconvénients:

  • Mise en place d’implants en silicone
  • Augmentation par lipofilling (ré-injectionde graisse lipoaspirée)
  • Augmentation par injections d’acide hyaluronique (Macrolane®)

Prothèses en silicone:

Les implants actuellement utilisés sont composées d’un gel de silicone cohésif entourée d’une enveloppe d’elastomère de silicone.

Chaque fabricant propose différentes formes d’implants (ronds, ovales, anatomiques) que l’on choisira en fonction du résultat recherché: forme et projection de la fesse.

Les implants sont placés dans le muscle, ce qui masque leur contours.

Les implants utilisés ont une qualité de fabrication reconnue internationalement et répondre aux normes en vigueur (norme CE, norme FDA).

L’examen clinique réalisé lors de la consultation permet d’évaluer le besoin et orientera le choix de la forme et du volume de l’implant nécessaire.

La qualité de la peau et les surcharges graisseuses existantes sont repérées.

Deux consultations espacées de 15 jours sont réalisées et un devis vous est remis.

Un bilan sanguin préopératoire sera réalisé et une consultation d’anesthésie programmée au plus tard 48 heures avant l’intervention. 
L’arrêt du tabac est vivement recommandé au moins un mois avant et un mois après l’intervention (le tabac peut être à l’origine d’un retard de cicatrisation). 
Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les dix jours précédant l’opération. 
On vous demandera de rester à jeun (ne rien manger ni boire) six heures avant l’intervention.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Le ou la patiente est installé(e) sur le ventre.

Les implants en silicone sont introduits par le sillon inter-fessier par une incision simple ou double d’environ 5 à 6 cm de long. La loge où l’on place les prothèses est située dans le muscle grand fessier, on parle de loge intra-musculaire. Cette loge est progressivment agrandie par un instrument spécifique non traumatique. La loge se projette surtout à la partie haute de la fesse. Ceci permet d’éviter tout contact avec le nerf sciatique qui est situé bien en profondeur à la partie basse de la fesse.

Un lipofilling (ré-injection de graisse) peut être associé pour améliorer les contours externes de la fesses qui ne sont pas augmentés par les prothèses.

En cas de fesses un peu « tombantes » (ptose fessière), l’utilisation de la graisse et du muscle présents dans la fesse suffit à redonner un gable postérieur sans utiliser d’implant et un lipofilling est associé pour améliorer les contours externes. Si la ptose est importante (fesses « très tombantes »), un lifting de fesses (glutéopexie) doit être réalisé séparément ou en même temps que la pose d’implant.

On peut encore améliorer le rendu de l’augmentation des fesses en réalisant une liposuccion des hanches et de la culotte de cheval.

L’implant étant dans le muscle, la prise systématique de médicament anti-douleur est souhaitable, surtout en cas d’implants volumineux. La loge des prothèse se projetant surtout à la partie haute de la fesse, la patiente ne sera donc pas « assise sur ses prothèses ». Néanmoins, dans les suites opératoires immédiates, il  est préférable d‘éviter la position assise prolongée source de douleur, de tension sur la cicatrice et pouvant exposer au risque de déplacement d’un implant. Un vêtement compressif est prescrit pour être porté pendant le mois suivant l’intervention. Prévoir une indisponibilité de 15 jours. Le résultat définitif est visible entre 3 et 6 mois après l’intervention. « La demande de pose d’implants fessiers est de plus en plus fréquente. Cependant, elle doit être mise en balance avec le lipofilling (ou ré-injection de graisse) qui est une intervention moins douloureuse et exposant à de moindres complications. » Dr Johan Luce Chirurgien esthétique

Téléchargez la fiche d’information SOFCPRE : Prothèses de fesses (implants fessiers)

 

FICHE TECHNIQUE

Hospitalisation: 1 nuit post opératoire.

Durée de l’intervention: 1 à 2 heures.

Arrêt de travail: 2 semaines

Suites opératoires: douleurs calmées par antalgiques, oedèmes, ecchymoses, gène à la marche les premiers jours.

Eviter la position assise dans les semaines suivantes.

Port d’un vêtement compressif pendant au moins 1 mois.

Complications:

  • Hématome
  • Désunion et nécrose de la voie d’abord (arrêt du tabac pré opératoire impératif).
  • Coque
  • Déplacement de l’implant
Fermer le menu